L-phénylalanine

Description

Les acides aminés peuvent être subdivisés en acides aminés non essentiels qui sont fabriqués par l’organisme lui-même et en acides aminés essentiels qui doivent spécifiquement être ingérés par le biais de l’alimentation. L’organisme ne peut pas produire d’acides aminés essentiels. Des protéines sont fabriquées à partir d’acides aminés. Les protéines sont une composante de l’ensemble des cellules et des tissus, comme le tissu musculaire. Chaque tissu a son propre modèle d’acide aminé spécifique.

La L-phénylalanine est un acide aminé essentiel et est précurseur de l’acide aminé tyrosine. En outre, la phénylalanine est un précurseur des catécholamines, comme la noradrénaline, la dopamine, l’adrénaline et la noradrénaline. Les catécholamines sont des neurotransmetteurs stimulants. Une bonne fonction de la phénylalanine requiert des vitamines B3, B6 et C, du cuivre et du fer. Chez les personnes atteintes de phénylcétonurie (PCU), la phénylalanine peut induire des dommages cérébraux du fait que l’enzyme phénylalanine hydroxylase (qui convertit la phénylalanine en acide aminé tyrosine) est absente ou inactive.

Interactions 

Des interactions avec des médicaments naturels et/ou classiques sont possibles.

Références
  1. Pubchem, Open Chemistry Database; phenylalanine. 
  2. Fernstrom JD, Fernstrom MH. Tyrosine, phenylalanine, and catecholamine synthesis and function in the brain. J Nutr. 2007 Jun;137(6 Suppl 1):1539S-1547S; discussion 1548S. 
  3. Ueda K. The effects of phenylalanine on exercise-induced fat oxidation: a preliminary, double-blind, placebo-controlled, crossover trial. J Int Soc Sports Nutr. 2017; 14: 4. 
Entrez l'ingrédient et trouvez les produits correspondants :