Chardon Marie

Description

Silybum marianum (chardon Marie) est la plante la mieux documentée pour le traitement de troubles hépatiques. Le complexe actif du chardon Marie est un extrait lipophile de graines de la plante et compte trois isomères de flavonolignanes (silibinine, silydianine et silychristine), communément désignés silymarine. La silibinine est un composant présentant la plus grande activité biologique et constitue 50 à 70 % de la silymarine. Ces nutriments actifs se concentrent surtout dans les graines noires du chardon Marie. 

La silymarine est en mesure de modifier les membranes des cellules hépatiques afin que l’absorption des toxines dans les cellules hépatiques soit inhibée. La silymarine fonctionne comme un antioxydant en réduisant la production de radicaux libres et la lipoperoxydation. Chez les animaux, la silymarine réduit les lésions du foie causées par le paracétamol, le tétrachlorure de carbone, les rayonnements, la surcharge en fer, la phénylhydrazine, l’alcool et, par exemple, l’ischémie froide. La silymarine est utilisée pour le traitement de maladies du foie dues à l’alcool, de l’hépatite virale aiguë et chronique, et de maladies du foie induites par des toxines. En tant que puissant antioxydant, le chardon Marie est également actif dans les cellules de l’estomac et des intestins, notamment par l’augmentation de la quantité de glutathion.

Interactions

Des interactions avec des médicaments naturels et/ou classiques sont possibles.

Étude

Silybum marianum (chardon Marie) est la plante la mieux documentée pour le traitement de troubles hépatiques. Le complexe actif du chardon Marie est un extrait lipophile de graines de la plante et compte trois isomères de flavonolignanes (silibinine, silydianine et silychristine), communément désignés silymarine. La silibinine est un composant présentant la plus grande activité biologique et constitue 50 à 70 % de la silymarine.

La silymarine se trouve dans la plante entière, mais elle est concentrée dans les fruits et les graines. La silymarine fonctionne comme un antioxydant en réduisant la production de radicaux libres et la lipoperoxydation. En outre, la sylimarine a une action antifibrotique et peut bloquer les toxines en inhibant leur fixation aux récepteurs des membranes de cellules hépatocytes. Chez les animaux, la silymarine réduit les lésions du foie causées par le paracétamol, le tétrachlorure de carbone, les rayonnements, la surcharge en fer, la phénylhydrazine, l’alcool, l’ischémie froide et l’amanite phalloïde. La silymarine est utilisée pour le traitement de maladies du foie dues à l’alcool, de l’hépatite virale aiguë et chronique, et de maladies du foie induites par des toxines.

Références
  1. www.huizerapotheek.nl
  2. Abenavoli L, Capasso R, Milic N, et al. Milk thistle in liver diseases: past, present, future.
    Phytother Res. 2010 Oct;24(10):1423-32. 
Entrez l'ingrédient et trouvez les produits correspondants :