Algue bleu vert du Klamath

Description

L’algue bleu vert du Klamath est une algue sauvage qui croît dans les eaux pures du lac Klamath supérieur. L’eau riche en minéraux, l’air pur et la lumière du soleil de forte intensité offrent un écosystème unique, auquel ces algues doivent leur composition nutritive riche, comptant vingt acides aminés, y compris tous les acides aminés essentiels. Les acides aminés sont les précurseurs des neurotransmetteurs les plus essentiels. Par ailleurs, ces algues contiennent un large spectre de minéraux et d’oligo-éléments. En raison de leur forme organique, chélates et colloïdes, ces minéraux sont bien absorbables par l’organisme. L’algue bleu vert du Klamath est riche en vitamines B, particulièrement la vitamine B12 et le bêta-carotène. Par ailleurs, cette algue contient également beaucoup de phycocyanine (10-15 % du poids sec), qui présente une puissante action anti-inflammatoire. La phycocyanine entrave la formation du leucotriène B4, un modulateur d’inflammation produit à partir de l’acide arachidonique. D’autres enzymes antioxydantes sont présentes dans les algues bleu vert du Klamath, comme le superoxyde dismutase, la catalase et le glutathion. 

La teneur élevée en chlorophylle de l’algue bleu vert du Klamath contribue au nettoyage et à la détoxification du sang. La chlorophylle est surtout réputée comme chélateur de métaux lourds permettant à notre organisme d’excréter ces substances toxiques. 

Les polysaccharides de cette algue présentent une activité stimulante macrophage dix fois plus puissante que les lipopolysaccharides classiques. Grâce à l’effet détoxifiant de l’algue bleu vert du Klamath, d’une part, et au puissant effet nourrissant, d’autre part.

L’algue bleu vert du Klamath soutient le système nerveux, en particulier l’hypophyse, la glande pinéale et l’hypothalamus. Cette algue est riche en phényléthylamine (PEA), ce qui explique en partie l’amélioration de l’humeur et l’effet antidépresseur. 

Interactions

Des interactions avec des médicaments naturels et/ou classiques sont possibles.

Référence
  1. Raja R, Ganeshan V, Hemaiswarya S, et al. Recent developments in therapeutic applications of Cyanobacteria. 
  2. Kushak RI, et al. Effect of Algae Aphanizomenon Flos Aquae on digestive enzyme activity and polyunsaturated fatty acids level in blood plasma. in Gastroenterology, 1999; 116: A559.
  3. Romay C, et al. Antioxidant and anti-inflammatory properties of C-phycocyanin from blue-green algae. Inflammation research. 47 (1998), 36–41.
  4. Breinholt V, et al. Chlorophyllin Chemoprevention in Trout Initiated by Aflatoxin B1 Bath Treatment: An Evaluation of Reduced Bioavailability vs. Target Organ Protective Mechanisms. Academic Press1999. 
Entrez l'ingrédient et trouvez les produits correspondants :