Acide glutamique

Description

Les acides aminés peuvent être subdivisés en acides aminés non essentiels qui sont fabriqués par l’organisme lui-même et en acides aminés essentiels qui doivent spécifiquement être ingérés par le biais de l’alimentation. L’organisme ne peut pas produire d’acides aminés essentiels. Des protéines sont fabriquées à partir d’acides aminés. Les protéines sont une composante de l’ensemble des cellules et des tissus, comme le tissu musculaire. Chaque tissu a son propre modèle d’acide aminé spécifique.

Les acides aminés glutamine et l’acide glutamique sont chimiquement étroitement liés. La glutamine traverse notamment la barrière hématoencéphalique et est immédiatement convertie en acide glutamique dans le cerveau. L’acide glutamique, la glutamine et l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) sont les trois mousquetaires dans le cerveau et sont essentiels au bon déroulement des fonctions cérébrales. L’acide glutamique est un neurotransmetteur stimulant ramené à l’équilibre par le neurotransmetteur inhibiteur GABA.

Études

Au cours de la synthèse de la glutamine en acides glutamiques, le cerveau est protégé contre les effets toxiques de l’ammoniac. Cette protection empêche tout effet néfaste sur les fonctions cérébrales et améliore la mémoire à court terme et à long terme.

Les patients atteints de troubles cérébraux cognitifs présentent souvent une carence en acide glutamique. L’anxiété, la tension, les troubles du sommeil, les insomnies et le manque de concentration y sont bien souvent associés. La glutamine augmente la production de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA). Le GABA est un neurotransmetteur important qui fait office d’éclusier et retarde les canaux sodiques entre les cellules nerveuses dans le cerveau et est dès lors un sédatif naturel. Si l’organisme dispose d’une quantité de glutamine suffisante, il peut fabriquer du GABA. Ce qui donne des résultats positifs tels que la paix intérieure et le calme, même dans des situations stressantes. Il améliore la concentration et le sommeil. 

Interactions 

Des interactions avec des médicaments naturels et/ou classiques sont possibles.

Références
  1. Welbourne TC. Increased plasma bicarbonate and growth hormone after an oral glutamine load. Am J Clin Nutr, 1995, Volume 61, issue 5, pp. 1058-1061.
  2. Albrecht J, Sidoryk-Wegrzynowicz M, Zielinska M. Roles of glutamine in neurotransmission. Neuron Glia Biol. 2010. Nov;6(4):263-76. 
  3. Zhou Y, Danbolt NC. Glutamate as a neurotransmitter in the healthy brain. J Neural Transm (Vienna). 2014 Aug;121(8):799-817. 
Entrez l'ingrédient et trouvez les produits correspondants :