Renforcer le système immunitaire des seniors

Plus le corps vieillit, moins le système immunitaire réagit de manière efficace aux expositions aux corps étrangers, et notamment aux pathogènes. La mémoire immunitaire à long terme se détériore également, ce qui amoindrit par exemple la réponse à la vaccination. Le système immunitaire de la plupart des plus de 65 ans est donc assez perturbé, de sorte qu’ils réagissent de manière moins flexible aux influences externes changeantes.

Besoin en vitamines et en minéraux des seniors : 

  • Le besoin en vitamines et en minéraux est comparable à celui d’un jeune adulte.
  • Une quantité suffisante d’antioxydants est essentielle
  • Une alimentation insuffisante (perte d’appétit, mal aux dents, par exemple) entraîne plus souvent des carences que chez les jeunes adultes, surtout lorsque les personnes âgées vivent en maison de retraite. Carences courantes : Vitamines B, vitamine A, C, D, E, calcium, cuivre, fer, zinc.
  • La bétaïne Hcl [1,2] et les enzymes digestives [3] peuvent être bénéfiques en cas de digestion insuffisante (carence en suc gastrique, carence en enzymes).
  • En cas d’inflammation chronique telle que les inflammations articulaires, les nutriments anti-inflammatoires tels que le curcuma [4,5] et les acides gras omega-3 peuvent être bénéfiques.
  • Les femmes présentent un plus grand risque de carences à cause de la ménopause et de leur espérance de vie généralement plus longue.
  • Le nombre et la gravité des carences allongent la durée des infections et des affections ou ralentit la capacité du corps à se rétablir.

Affaiblissement du système immunitaire

Les cellules immunitaires sont continuellement renouvelées à partir des cellules sanguines souches. Ces cellules souches mûrissent avec l’âge et finissent par être moins en mesure de produire des globules blancs. Par conséquent, la quantité totale de cellules sanguines souches diminue. La perte de cellules immunitaires et la diminution du nombre de globules blancs en circulation, deux caractéristiques du système immunitaire des seniors. Comme le système immunitaire des personnes âgées ne peut plus supporter complètement ses propres anticorps, les maladies auto-immunes telles que les rhumatismes, la sclérose en plaques et le psoriasis sont beaucoup plus courantes à un âge avancé.

Le vieillissement peut également entraîner des changements au niveau du système immunitaire inné. La peau et les muqueuses - la première ligne de défense contre les pathogènes - sont moins efficaces plus cette couche est perméable. 

L’importance des antioxydants

Plus votre corps est chargé – par des métaux lourds, la fumée de cigarette, des produits chimiques et une alimentation malsaine – plus la quantité de radicaux nocifs libérée est importante. Dans une situation saine, vous possédez suffisamment d’antioxydants pour protéger vos cellules contre les radicaux libres. Les antioxydants comprennent les vitamines A, C et E, les minéraux tels que le sélénium et le zinc et de nombreuses substances végétales de fruits et légumes. Une présence relativement plus élevée de radicaux libres par rapport aux antioxydants entraînera un stress oxydatif. Le stress oxydatif endommage vos tissus et favorise le vieillissement. 

L’exposition tout au long de la vie à des corps étrangers (bactéries, virus et p. ex. des champignons) et à de nombreuses sources de stress oxydatif1 peut dérégler le système immunitaire, d’autant plus que les personnes âgées perdent leur capacité à produire leurs propres antioxydants.

1 Plus votre corps est chargé – par des métaux lourds, la fumée de cigarette, des produits chimiques et une alimentation malsaine – plus la quantité de radicaux nocifs libérée est importante. Dans une situation saine, vous possédez suffisamment d’antioxydants pour protéger vos cellules contre les radicaux libres. Les antioxydants comprennent les vitamines A, C et E, les minéraux tels que le sélénium et le zinc et de nombreuses substances végétales de fruits et légumes. Une présence relativement plus élevée de radicaux libres par rapport aux antioxydants entraînera un stress oxydatif. Le stress oxydatif endommage vos tissus et favorise le vieillissement.

Les personnes âgées perdent même leur capacité à produire des antioxydants. Les seniors peuvent par exemple souffrir d’infections urinaires, d’infections des voies respiratoires inférieures, d’infections cutanées et/ou d’inflammations articulaires. Le risque d’affections chroniques graves et d’affections auto-immunes augmente fortement. Ainsi, environ deux tiers des seniors atteints d’un rhume développent une infection des voies respiratoires inférieures. Ils ont deux à dix fois plus de chances de décéder d’une infection que les jeunes adultes. Le curcuma est une plante connue pour ses propriétés anti-inflammatoires [6].

Les besoins alimentaires des seniors

Les besoins quotidiens en énergie des seniors sont plus faibles que ceux des adultes, mais le besoin en vitamines et en minéraux est majoritairement le même. Bien qu’elle soit moindre, la quantité d’aliments dont ils ont besoin doit être relativement riche en vitamines et en minéraux. Dans la pratique, les seniors ont tendance à privilégier les repas préparés à réchauffer au micro-ondes. Les carences en vitamines et en minéraux sont donc très courantes chez eux. De nombreuses personnes âgées ont une perte d’appétit, vivent en maison de repos ou sont hospitalisées pour des problèmes de santé (chroniques). Autant de situations qui ne bénéficient pas à leur statut nutritionnel. En outre, tous leurs organes vieillissent, et les organes de la digestion perdent en efficacité avec l’âge. De nombreuses personnes âgées tirent profit d’un renforcement ciblé de la production de suc gastrique (bétaïne HCl) et par exemple d’enzymes digestives. Les personnes âgées vivant en maison de retraite sont plus vulnérables aux multiples carences. Les carences en vitamine A, B12, D, E, acide folique, calcium, fer et zinc sont très courantes.

Les femmes âgées, qui ont généralement une espérance de vie plus longue que les hommes, présentent un plus grand risque de carence. La ménopause influence la prise de vitamines et de minéraux. Le taux en vitamine C baisse ainsi progressivement au cours de la ménopause. La peau des personnes âgées est donc ainsi en moindre mesure de produire de la vitamine D.

Découvrez les caractéristiques spécifiques du système immunitaire et les besoins en vitamines et en minéraux des jeunes enfants, des adolescents et des adultes.

Références

  1. Yago MAR, Frymoyer AR, Smelick GS,et al. Gastric Re-acidification with Betaine HCl in Healthy Volunteers with Rabeprazole-Induced Hypochlorhydria. Mol Pharm. 2013.
  2. Kines K, Krupczak T. Nutritional Interventions for Gastroesophageal Reflux, Irritable Bowel Syndrome, and Hypochlorhydria: A Case Report. Integr Med (Encinitas). 2016 Aug; 15(4): 49–53.
  3. Ianiro G, Pecere S, Giorgio V, et al. Digestive Enzyme Supplementation in Gastrointestinal Diseases. Curr Drug Metab. 2016.
  4. Amalraj A, Varma K, Jacob J, et al. A Novel Highly Bioavailable Curcumin Formulation Improves Symptoms and Diagnostic Indicators in Rheumatoid Arthritis Patients: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Two-Dose, Three-Arm and Parallel-Group Study. Journal of Medicinal Food. October 2017.
  5. Gupta SC, Patchva S, Aggarwal BB. Therapeutic Roles of Curcumin: Lessons Learned from Clinical Trials. AAPS J. 2013.
  6. Rahmani AH, Alsahli MA, Aly SM, et al. Role of Curcumin in Disease Prevention and Treatment. Adv Biomed Res. 2018.