Valine

Description

Les acides aminés peuvent être subdivisés en acides aminés non essentiels qui sont fabriqués par l’organisme lui-même et en acides aminés essentiels qui doivent spécifiquement être ingérés par le biais de l’alimentation. L’organisme ne peut pas produire d’acides aminés essentiels. Des protéines sont fabriquées à partir d’acides aminés. Les protéines sont une composante de l’ensemble des cellules et des tissus, comme le tissu musculaire. Chaque tissu a son propre modèle d’acide aminé spécifique.

La valine relève des acides aminés ramifiés essentiels, AACR (acides aminés à chaîne ramifiée). En raison de leur ramification, les AACR peuvent être parfaitement intégrés dans le tissu musculaire. Par ailleurs, dans les structures du tissu conjonctif, ces trois acides aminés sont d’une grande importance. Avec la (iso)leucine, la valine est impliquée dans la production de tissus musculaires et la réparation des tissus.

Les AACR sont essentiels à la vie humaine et sont particulièrement impliqués dans le stress, l’énergie et le métabolisme musculaire. En dépit de leurs similarités structurelles, les acides aminés à chaîne ramifiée présentent différentes voies métaboliques, dans lesquels la valine va seulement aux glucides, la leucine uniquement aux matières grasses et l’isoleucine aux deux. Le métabolisme différent explique des exigences différentes pour ces acides aminés essentiels chez l’homme : respectivement 12 mg/kg, 14 mg/kg et 16 mg/kg de valine, de leucine et d’isoleucine. En outre, ces acides aminés présentent divers symptômes de carence. Une carence en valine se caractérise par des anomalies neurologiques dans le cerveau, tandis qu’une carence en isoleucine se caractérise par des tremblements musculaires. 

Interactions

Des interactions avec des médicaments naturels et/ou classiques sont possibles.

Entrez l'ingrédient et trouvez les produits correspondants :