Escherichia coli

Description

Des micro-organismes probiotiques sont des modulateurs naturels vivants du microbiome intestinal. Ils restaurent le microbiome intestinal du fait que les micro-organismes probiotiques se fixent à l’épithélium intestinal, la communication réciproque entre les bactéries s’améliore et les réactions immunitaires sont modulées. La majorité des souches probiotiques produisent des métabolites comme des acides gras à chaîne courte qui servent de nutriments à l’épithélium intestinal et le renforcent. Les probiotiques ont un effet cliniquement réputé sur divers symptômes tels que la diarrhée, le syndrome du côlon irritable (SCI) et les troubles intestinaux inflammatoires. Pour la survie des bactéries probiotiques, il est important qu’ils soient résistants au suc gastrique.

Les probiotiques ont plusieurs types de souches bactériennes, dont les lactobacilles et, par ex., les bifidobactéries sont réputés. Par souche, on relève parfois différentes espèces comme Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus plantaurum. Les avantages en termes de santé peuvent varier d’une souche et d’une espèce à l’autre. 

Les bactéries Escherichia coli (E. coli) apathogènes sont naturellement présentes dans les intestins tant chez l’animal que chez l’homme. Dans les intestins, elle présente une fonction protectrice contre d’autres bactéries nocives. 

Études

Des études in vitro ont démontré que des probiotiques cliniquement efficaces induisent des β-défensines 2 humaines (hBD-2) antimicrobiennes épithélial inductibles. Chez des volontaires sains, il est vérifié la façon dont les défensines influencent la survie des probiotiques. Symbioflor®-2 avec une seule souche de différents génotypes viables d’Escherichia coli a été administré à 23 personnes en bonne santé. Après 3 semaines, la peptide hBD-2 fécale a augmenté chez 78 %. Fait intéressant, la peptide hBD-2 fécale avait encore augmenté 9 semaines après le traitement. Diverses études in vitro révèlent que cet effet a été médié par un seul des trois génotypes E. coli testés et similaires à E. coli Nissle 1917 probiotique (10-à 15 fois). Des essais fonctionnels démontrent que toutes les bactéries testées ont été tuées de la même façon par les défensines. L’induction par défensines semble être un mécanisme général et important pour le traitement probiotique.

Interactions

Des interactions avec des médicaments naturels et/ou classiques sont possibles.

Référence

Möndel M, Schroeder B, et al. Probiotic E. coli treatment mediates antimicrobial human -defensin synthesis and fecal excretion in humans Mucosa immunology. Mucosa immunology.

Entrez l'ingrédient et trouvez les produits correspondants :