Particuliers >  Articles >  NUTRITION >  Six aliments qui soutiennent votre microbiote


Six aliments qui soutiennent votre microbiote

 

1. Protéines
Un apport quotidien suffisant en protéines contribue à la diversité bactérienne de l'intestin.

Veillez à ce que chaque repas comporte un aliment riche en protéines végétales ou animales. Éprouvez-vous des difficultés à consommer des aliments riches en protéines ? Ou évitez-vous les produits d’originale animale pour cette raison ? Demandez à un naturopathe ou thérapeute de déterminer votre production de sucs gastriques. Il existe des moyens naturels d'améliorer votre production de sucs gastriques, comme un supplément de bétaïne HCL.

2. 
Lipides
Selon le type de matière grasse consommé, des bactéries spécifiques sont nourries. Cette composition différente de notre microbiote influence différemment notre organisme. Ainsi, des graisses saturées entraînent la production de bactéries bacteroides et bilophila, et l'organisme développe une inflammation chronique et une résistance à l'insuline.

Veillez à consommer suffisamment de graisses insaturées (provenant du poisson). Vous ne parvenez pas à manger régulièrement du poisson ? Complétez votre alimentation par un bon mélange de graisses insaturées.

3. Glucides assimilables
Une consommation excessive de glucides assimilables tels que l'amidon et les sucres entraîne une augmentation de la croissance des bifidobactéries et une réduction de la prolifération des bacteroides. La consommation d'édulcorants artificiels comme la saccharine entraîne une croissance excessive de la famille bacteroides.

Limitez autant que possible la consommation de produits amylacés transformés tels que le pain, les pâtes alimentaires, les biscuits et tous les sucres et édulcorants transformés.

4. Glucides non assimilables
Les fibres alimentaires sont un élément nutritif non assimilable parfois qualifié de prébiotique parce qu’elles sont utilisées pour nourrir les bactéries propres à l'organisme. Une alimentation pauvre en fibres alimentaires fournit donc un microbiote à la diversité bactérienne relativement faible. Les fibres alimentaires non assimilables proviennent d’une importante consommation de légumes (> 500 grammes), de fruits, de graines, d’oléagineux et de céréales non transformées.

Vous ne parvenez pas à consommer suffisamment de fibres chaque jour ? Un supplément à base d'amidon résistant peut donner des résultats.

5. Alimentation fermentée
En plus des macronutriments et des fibres alimentaires mentionnés ci-dessus, les aliments fermentés contiennent des bactéries productrices d'acide lactique comme les bifidobactéries et les lactobacilles. Ces bactéries contribuent à un microbiote intestinal sain. En outre, les aliments fermentés sont riches en enzymes, ce qui favorise la digestion.

Veillez à consommer chaque jour une portion d'aliments fermentés tels que choucroute, tamari, miso, tempe, (jus de) légumes fermentés, produits laitiers acides comme le kéfir (qui a subi un long processus de fermentation) et par exemple yaourt au lait cru biologique.

6. Polyphénols
« Last but not least », les polyphénols tels que les catéchines, les anthocyanidines et les pro-anthocyanidines provenant de fruits, de graines, de légumes, de cacao et, par exemple, du vin, entraînent l'augmentation du nombre de bactéries bacteroides bénéfiques pour la santé et réduisent les bactéries pathogènes telles que Staphylococcus aureus, Salmonella et Clostridium.

Référence
Singh RK, Hsin-Wen Chang HW, Yan D, et al. Influence of diet on the gut microbiome and implications for human health. Journal of Translational Medicine, 2017.

maagdarmkanaal_bijgewerkt